Rubrique d'information utileCliquez sur l'une des questions pour obtenir la réponse.

Quoi faire en cas de décès?

Il est toujours préférable de planifier ses volontés funéraires. Mais dans le cas où rien n’a été fait, la première chose à faire est de contacter sa maison funéraire. Cette dernière rend tous les services professionnels pour disposer de la dépouille et s’occupe des formalités légales se rattachant au décès. Sur place, un conseiller est formé pour répondre à toutes les questions et à guider les gens dans les différentes démarches reliées au décès. Ces démarches se déroulent habituellement dans l'ordre suivant:

Premièrement contactez la maison funéraire pour prendre rendez-vous…

À la rencontre:

  1. Choisir:
    1. Funérailles traditionnelles (exposition du défunt, Funérailles à l’Église suivi de l’inhumation)
    2. Exposition du défunt, Funérailles à l’Église suivi de la crémation
    3. Liturgie en présence du cercueil suivi de l’inhumation
    4. Liturgie en présence du cercueil suivi de la crémation.
    5. Exposition dans l’intimité suivi de la crémation, des Funérailles ou Liturgie en présence des cendres et de l’inhumation.
    6. Accueil, Funérailles ou Liturgie en présence des cendres.
  2. Planification de la date et lieu de l’accueil, funérailles ou Liturgie et de l’inhumation.
  3. Choix du cercueil, urne cinéraire.
  4. Déclaration de l’état civil: informations du défunt et conjoint(e), compléter et signer par le déclarant.
  5. Formulaire de la régie des rentes compléter et signer par le liquidateur de succession ou la personne qui paie les frais funéraires.
  6. Requête de crémation compléter et signer par le liquidateur ou personne désignée par la famille, s’il y a lieu.
  7. Liste de noms en deuil pour l’avis de décès du journal.
  8. Choix des signets ou cartes souvenirs.
  9. Choix de la salle de réception (buffet) ou restaurant.
  10. Aide-mémoire est remise à la famille à la fin de la rencontre.
Combien coûte une inhumation?

Les coûts varient d’un cimetière à l’autre. En plus du coût du lot, il faut prévoir le monument, la gravure et l’excavation (le creusage de la fosse).

Il est très simple et rapide d'obtenir une estimation. Faites-nous parvenir votre demande via le formulaire de contact situé à votre droite en incluant les détails mentionnés ci-haut et tout autres information que vous jugez nécessaire et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Vous pouvez également nous contacter par téléphone au 819 474-3767

La preuve de décès : il en existe trois espèces, lesquelles?
  • La copie de l'acte de décès (copie conforme à l’acte de décès).
  • Le certificat (comprenant le nom et le sexe du défunt ainsi que la date, l’heure et le lieu du décès).
  • L’attestation (mentionnant la présence ou l’absence d’un acte ou d’une mention apportée à l’acte de décès).
  • Pourquoi faire un testament?

    Cela vous permet de décider vous-mêmes de la répartition de vos biens après la mort. Lorsqu'il n'y a pas de testament, la loi prévoit le partage de la succession entre les héritiers légaux. Le patrimoine familial revient pour une moitié au conjoint survivant et, pour l’autre moitié, il est distribué selon les règles du Code civil aux héritiers légaux. Il est donc nécessaire de faire un testament si vous voulez disposer de vos biens après votre mort d'une façon différente de celle prévue par le Code civil. De plus, un conjoint de fait ne peut hériter de son partenaire à moins que ce dernier l’ait désigné dans son testament.

    Le droit québécois en admet trois formes de testaments, lesquels?

  • Le testament notarié : ce testament est reçu devant un notaire et un témoin et, dans certains cas, devant un notaire et deux témoins.
  • Le testament olographe : ce testament doit être écrit en entier par le testateur et signé par lui, autrement que par un moyen technique. Il ne requiert aucun témoin. Il doit être homologué par la Cour suite au décès.
  • Le testament devant témoins : ce testament ne doit pas être nécessairement écrit de la main du testateur (par exemple, on peut le dactylographier), mais il doit être signé par lui ou par une tierce personne pour lui, en sa présence et selon ses instructions. Le testateur doit déclarer que le testament est le sien en présence de deux témoins répondant à certaines exigences. Ces témoins doivent également signer le testament en présence du testateur.
  • Qu’est-ce que le testament biologique?
    C’est un document par lequel une personne exprime sa volonté, par rapport au soin de traitement médical qu'elle aimerait ou non recevoir, advenant le cas où elle serait gravement malade et incapable de manifester ses choix face à la fin de sa vie. Le testament biologique n'a pas de valeur contraignante mais plutôt une valeur indicative.
    Quelles sont les conditions pour établir un testament biologique?
  • Avoir plus de 14 ans.
  • Agir en toute liberté (sans pression ou menace).
  • Être lucide et suffisamment informé au moment de la rédaction du testament biologique.
  • Combien coûte la location d'une niche dans un columbarium?
    Chaque columbarium a sa politique de prix. Il n’y a pas de standard de prix. Habituellement, une niche à la hauteur des yeux sera plus onéreuse qu’une niche à la hauteur du plancher. Certaines maisons funéraires dont la nôtre permettent aux familles de déposer des objets dans la niche. Chose imporante à retenir, un colombarium situé à l'intérieur d'un cimetière comme Service funéraires St-Pierre, vous permet d'économiser le montant des taxes.
    Qu'est-ce qu'un registre de famille?
    Le registre de famille est une liste des biens et des renseignements personnels. Il permet de faciliter les démarches du liquidateur après le décès.
    Quoi faire dans le cas d’un décès à l’étranger?
    La première chose à faire est de contacter Services funéraires St-Pierre Denis Donais. C’est l'entreprise funéraire qui s’occupera du rapatriement du corps et vous indiquera la marche à suivre tout au long du processus.
    À quoi sert l’exposition?
    L’exposition du corps ou des cendres est un moyen pour les personnes de dire adieu à leur proche défunt. C’est un rituel funéraire qui donne l’occasion aux amis de venir témoigner leur sympathie à la famille. L’exposition demeure un choix personnel à chacun.
    Pouvons-nous disperser les cendres du défunt?
    Aucune loi n’indique la façon de disposer des cendres d’un défunt. Il est donc possible de disposer des cendres n’importe où selon la volonté du défunt ou de sa famille, sauf où cela est contraire aux réglementations municipales.
    Qu'est-ce que la thanatopraxie?
    La thanatopraxie consiste en un ensemble d’opérations nécessaires à la réalisation d’un embaumement. L’embaumement, qui a pour but de conserver le corps de la personne décédée en vue de l’exposition, consiste à arrêter la dégradation du corps en injectant dans les tissus des fluides préservateurs.
    Qu’est ce qu’un charnier?
    Un charnier est l’endroit où l’on entrepose les cercueils quand le sol est gelé en attendant la mise en terre printanière. C’est une bâtisse non isolée située sur le cimetière, érigé sur du béton, qui sert à conserver les corps au froid. De quatre à huit cercueils peuvent y être entreposés.
    Qu’est ce qu’un columbarium?
    Le columbarium est l’ensemble de compartiments appelés niches où sont déposées les urnes cinéraires. Un columbarium forme habituellement un mur ou une partie d’un mur à l’intérieur d’un bâtiment. Un columbarium peut également être extérieur. Habituellement, les columbariums sont la propriété des cimetières ou des maisons funéraires.
    Qu’est ce qu’un mausolée?
    C’est un bâtiment dans lequel sont disposés des columbariums et des cryptes (enfeus).
    Qu’est qu’une sépulture?
    Traditionnellement, le mot « sépulture » est associé à un endroit où l'on enterre les morts. Aujourd'hui, avec la crémation, la signification de ce mot a été élargie pour comprendre tout endroit où sont déposés des restes humains, qu'il s'agisse d'un corps ou des cendres (aussi appelées restes cinéraires). Ainsi, le mot «sépulture» englobe autant un lot ou un emplacement dans un cimetière (où est inhumé un corps ou des cendres), qu'une niche dans un columbarium ou un enfeu dans un mausolée. Comme la législation québécoise actuelle n'interdit pas de disposer des cendres d'une personne décédée ailleurs que dans un cimetière, la sépulture peut aussi désigner tout autre endroit où sont déposées les cendres d'une personne décédée. Il peut s'agir d'un terrain privé ou d'une maison privée, bien qu'une telle sépulture ne revête pas le caractère traditionnellement accessible d'un lieu public comme un cimetière ou une entreprise funéraire. Cependant, la dispersion des cendres d'une personne ne fait pas du lieu de dispersion une sépulture en tant que telle.

    Cliquez sur l'une des qestions pour obtenir la réponse.

    Vous avez d'autres questions?


    Communiquez avec nous en tout temps.
    Votre nom doit être composé de lettres uniquement.